logo CAAS.jpg

Pandémie de COVID-19 : Réalités et besoins des Autochtones vivant en milieu urbain

responsables

Amanda Canapé, Marie-Eve Poitras, Kate Bacon, Sharon Hatcher

Financement

Chaire de recherche sur les pratiques professionnelles optimales en soins primaires

lieu de l'étude

Centre d'amitié autochtone du Saguenay

thèmes

COVID-19, Premières Nations, Milieu urbain, Besoins, Autochtones

Pourquoi?

Selon le recensement de 2016 de Statistiques Canada, il y a environ 6 500 Autochtones, dont 1760 membres des Premières Nations, qui vivent dans la région du Saguenay. La plupart est issue des communautés innues et atikamekw. Le tiers alterne entre la ville et la communauté et la majorité vient pour les études ou le travail. En contexte pandémique COVID-19, il est possible de croire que les enjeux et leurs besoins sont encore plus grands. La réponse aux besoins se traduit par le fait de mieux comprendre les préoccupations, les services disponibles et les écarts de services perçus par les Autochtones.  La pandémie COVID-19 actuelle peut être perçue difficilement par les Autochtones. Ce projet est issue d'un besoin du Centre d'amitié autochtone du Saguenay de mieux connaître les besoins des Autochtones fréquentant le centre afin d'offrir des services répondant à ces besoins. Ainsi, c'est à l'hiver 2020 que cette merveilleuse aventure a démarré.

Quels sont nos objectifs?

  1. Décrire les besoins des membres des Autochtones vivant en milieu urbain en  contexte pandémique COVID-19 

  2. Prioriser les besoins pouvant être répondus par les représentants du CAAS en partenariat avec les représentants du CIUSSS du SLSJ  

  3. Élaborer des stratégies et offres de services qui pourraient mieux répondre aux besoins des membres des Autochtones vivant en milieu urbain en contexte pandémique COVID-19

Comment?

Cette recherche participative qualitative descriptive a été réalisée par le biais de cercles de partage; une méthodologie fondée sur les principes culturels autochtones où tous se rassemblent et discutent d’un sujet. Les cercles de partage ont permis de recueillir les idées et suggestions des Autochtones vivant en milieu urbain, en regard des quatre sphères de la santé de la culture autochtone soit : spirituelle, mentale, physique et émotionnelle.  Ainsi, 5 rencontres ont eu lieu soit: 3 en présence et 2 avec une plateforme numérique afin de respecter les consignes sanitaires.  Enfin, un sondage web Survey Monkey a été mis en ligne où les participants ont pu établir l’ordre de priorité concernant la mise sur pied des services souhaités.

 

 

Quels résultats avons-nous jusqu'à maintenant?

Au terme de la collecte des données et des analyses de celles-ci, il a été possible pour l’équipe d’établir les besoins qui doivent être comblés par une offre de services appropriée. Parmi les éléments ayant été mentionnés par les participants, on note entres autres un service d’accompagnement avec interprète lors de visites à l’hôpital, des ateliers en ligne sur des thèmes variés en lien avec la culture autochtone et pour se divertir, un shapituan et un lieu de rassemblement en milieu naturel ainsi que la distribution de paniers alimentaires.

Photo lors du cercle de partage avec le centre d'amitié autochtone du Saguenay et Marie-Eve Poitras - recherche - chaire

Une partie de l'équipe de recherche et des participants lors du Cercle de partage avec l'aîné Marcel Pwtitkwe, octobre 2020.

L'eau de mer

Témoignage

Jeune femme Innue

« Regarder le Premier Ministre à chaque jour nous dire que le nombre de cas augmentaient, c’était juste tellement stressant »​

Affiche présentant les résultats de l'étude

Vous pouvez parcourir les différentes étapes du projet et les résultats à travers cette affiche. Elle a d'ailleurs remporté le prix "Coup de coeur du public" lors de la Journée annuelle de Réseau-1 Québec en juin 2021!

Affiche Autochtonie urbaine Réseau-1 Québec.png
lotus.png