F2PL_Logo-couleurs.png
F2PL : Implantation et évaluation d'une stratégie de soutien
à l'implantation des guides pratiques
pour les infirmières cliniciennes et des travailleurs sociaux oeuvrant en GMF : l'intervention éducative de formation de formateurs aux
services de la première ligne.

Chercheurs

responsables

Marie-Eve Poitras,

Yves Couturier, Sylvie Massé, Gilles Gauthier,

Marie-Dominique Poirier

Financement

580 000 $

Fonds de recherche en santé du Québec en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux

lieu de l'étude

6 groupes de médecine
de famille québécois situés
dans 3 régions

Thèmes

Formation de formateurs, Infirmières, Travailleurs sociaux, Collaboration interprofessionnelle, Guides pratiques, Décision partagée

Pourquoi?

En septembre 2019, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) lance deux guides pratiques destinés aux infirmières cliniciennes et aux travailleurs sociaux qui exercent en GMF. Ces guides viennent rehausser la qualité de l’exercice et favoriser la collaboration interprofessionnelle entre ces deux corps de métier. L’équipe de recherche offre d’accompagner les cliniciens des GMF dans l’appropriation des guides pratiques.

Lire l'article
du sous-projet

Quels sont nos objectifs?

Soutenir l’implantation et le déploiement des Guides pratiques des travailleurs sociaux (TS) et des infirmières cliniciennes (IC) en GMF par le biais d’une intervention éducative de formation de formateurs cliniques qui agiront partout au Québec.

Spécifiques 

Cliniques et organisationnels :

  • Développer et implanter un programme de formation et de soutien à l’implantation (intervention éducative) en trois phases avec les changements de pratiques promus par les deux guides de pratique du MSSS.

  • Documenter les meilleures façons de mettre en œuvre l’intervention éducative au sein des CI(U)SSS ciblés et dans les différents GMF participants.

Évaluatifs :

  • Décrire le processus d’implantation de l’intervention éducative.

  • Évaluer les effets de l’intervention chez les formateurs, les personnes formées, les gestionnaires, les décideurs, les médecins responsables et les patients de l’intervention.

  • Identifier les conditions de mise à l’échelle de l’intervention éducative.

Comment?

Pour accompagner efficacement les infirmières cliniciennes et les travailleurs sociaux dans l’appropriation des guides pratiques, l’approche Train-the-trainer est utilisée, et ce, durant chacune des trois phases du projet. Celle-ci consiste à former des équipes de formateurs cliniques qui iront, à leur tour, former les équipes de cliniciens dans leur région. Lors de la première phase, les cliniciens de six GMF du Saguenay-Lac-St-Jean, de Montréal et de l’Abitibi-Témiscamingue ont été formés.

Journée de formation de formateurs cliniques - Marie-Eve Poitras, Yves Couturier

En deuxième phase, ce seront tous les cliniciens de l’ensemble des GMF du Saguenay-Lac-St-Jean, puis en troisième phase, la formation s’étendra sur l’ensemble du Québec. Les équipes de formateurs sont composées à 50 % de patients partenaires, car nous croyons fermement que le savoir expérientiel est aussi important que le savoir théorique.

Résultats pré et post Phase 1

Durant la phase 1 ayant débutée en octobre 2019, 13 formateurs ont été recrutés. 11 d'entre eux ont reçu la formation de formateurs (4 infirmières, 2 travailleurs sociaux et 5 patients partenaires). Regroupés en équipe, les formateurs ont formé 33 cliniciens, soit 25 infirmières et 8 travailleurs sociaux.

16 items ont permis d’évaluer la réaction des participants en regard de la formation

Effets perçus de la formation :
formateurs cliniques

Journal_PPT.jpg

Points forts

 

Tous les formateurs éprouvaient une satisfaction élevée envers la formation reçue (4,27/5 ± 0,79 (note moyenne)). Ils ont particulièrement donné des notes positives au comité de développement (de 4,27 à 4,64/5) en ce qui a trait à leurs compétences. Dans les différents items évalués, le niveau de connaissances du comité de développement était l’élément le mieux noté (4,64/5 ± 0,50). 

 

La validation qualitative des données a permis de repérer les points forts de la formation, le dynamisme et la capacité à communiquer.

 

Les propos suivants témoignent des points forts : ​

« [Diversité dans les formats de prestation et les façons d'aborder le contenu [de la formation]. Le dynamisme des formateurs. Les échanges entre les participants. La planification de l'équipement (y compris le logement et autres) ».

- (Travailleur social 2) 

Points à améliorer 

 

L’élément le moins noté est celui de la capacité du formateur à appliquer les informations apprises (3,91/5 ± 0,51). 

 

La validation qualitative a permis de collecter des données expliquant les raisons pour lesquelles l’élément présenté était le moins noté :

 

« [Nous aurions eu besoin] de plus de temps pour les discussions de groupe… »

- (Patient formateur 1) 

 

« La section sur la collaboration interprofessionnelle est trop lourde pour le temps disponible, je pense que le contenu aurait pu être plus ciblé et présenté d'une manière plus dynamique et interactive pour fournir des ancrages plus forts ».

- (Travailleur social 1)

Feuille déchirée.png

Les formateurs sont dynamiques et sympathiques. Tout en maîtrisant très bien leur sujet, ils restent humbles et à l'écoute
du groupe de participants.

- (Patient formateur 2)

«

«

Effets perçus de la formation :
cliniciens formés

Points forts

 

Les cliniciens reconnaissent également être satisfaits de la formation (3,14/5 ± 0,95 (note moyenne)) et de la compétence des formateurs (de 3,66 à 3,9/5). Ils apprécient la capacité des formateurs à rendre la formation interactive (3,90 ± 0,77) et à communiquer l’information (note moyenne de 3,90 ± 0,77).

 

La validation qualitative a permis de recueillir les données suivantes : 

« [L'un des points forts a été la diversité des méthodes d'enseignement, qui a rendu la formation plus dynamique ».

- (infirmière 18) 

 

« C'était intéressant de se réunir et d'apprendre ce qui se fait ailleurs au Québec ».

- (Infirmière 5)

 

Certains cliniciens ont indiqué que le programme de formation de formateurs amélioré répondait à un besoin de soutien de l'équipe interprofessionnelle pour résoudre certains problèmes déjà connus dans les groupes de médecine de famille , comme l'explique l'un d'entre eux : 

 

Points à améliorer 

 

Les données qualitatives témoignent que la formation ne serait pas assez centrée sur les guides de pratique. Des cliniciens ont mentionné que des nouveaux concepts avaient été introduits mais peu approfondis

 

« Il y avait beaucoup de temps [pendant la formation] pour présenter ce qu'est un groupe de médecine de famille (GMF), beaucoup de temps pour les infirmières, et il n'y avait pas assez de temps à la fin pour discuter des points que j'avais lus dans les directives [de pratique]. J'aurais aimé avoir plus de pratique, plus de temps sur le plan d'action que sur les choses que nous faisons déjà ou qui ne sont pas des concepts nouveaux pour nous ».

-(Infirmière 10)

Feuille déchirée.png

Le fait que nous disposions d'une ressource clé pour nous aider à résoudre des problèmes sur lesquels nous essayons de travailler depuis des années. Le fait que cela nous donne un langage commun du groupe de participants.

- (Patient formateur 2)

«

«

Apprentissages

L’apprentissage a été évaluée à l’aide de 26 items afin d’évaluer l’intention, la confiance et l’engagement du modèle de Kirkpatrick. 

Formateurs
cliniques

Cliniciens

formés

Les analyses démontrent que les formateurs étaient moins confiants dans la mise en œuvre de la formation de formateurs, dans la formation des cliniciens et dans la communication avec les diverses parties prenantes. Une seule différence significative a été observée avant et après la formation, et elle était liée à leur capacité à adapter le coaching (p=0,03).

 

Les données qualitatives permettent de comprendre le faible niveau de confiance des formateurs cliniques lors des données pré-formation :

« Le manque d'ouverture et la réticence à changer les opérations pour adhérer aux meilleures pratiques ».

-(Formateur-Travailleur social 1)

« [Tout dépend de la demande des médecins [de leur volonté de collaborer au projet] ».

-(Formateur-infirmière 4)

 

« Je crains de ne pas avoir assez de temps [pour remplir mon rôle de formateur dans le cadre de mes tâches actuelles] ».

-(Formateur-infirmière 2)

 

Cependant, les données post-formation démontrent une augmentation des niveaux de confiance des formateurs.

 

Les évaluations pré et post de la formation démontrent généralement une augmentation des éléments de niveaux de confiance des cliniciens à l’exception des modalités de gestion des groupes de médecine de famille qui ont diminué (p=0,03).

 

Les tendances les plus importantes ont été observées pour les éléments suivants : s'intégrer à l'équipe (p=0,08), exercer un leadership collaboratif (p=0,06) et participer activement à l'analyse et à la résolution de problèmes concernant l'application des directives (p=0,09).

 

La validation des données qualitatives a mis en évidence certains éléments qui ont entravé l'amélioration de leur confiance.

 

Quatre cliniciennes ont justifié la baisse de leur niveau de confiance par une mauvaise compréhension de leur rôle, tandis que d'autres ont soulevé le fait que la collaboration sous-optimale avec la gouvernance nuit à leur confiance :

 

« Nous avons besoin de soutien [de la part des responsables] pour apporter des changements dans la vision de la délégation médicale par rapport aux champs d'exercices des infirmières ».

-(infirmière 4)

Engagement  des cliniciens

Chacun des éléments évalués relatifs à l’engagement des cliniciens à utiliser les connaissances a augmenté. Ils ont démontré de l’engagement à se familiariser avec les processus des GMF (P=0.05), à s’intégrer à l’équipe (p=0.01), à assumer leur rôle (p=0.07) et à participer à la résolution de problème lié l’application des nouveaux guides de pratique (p=0.08).

 

Les données qualitatives ressortent les obstacles à l’engagement des cliniciens dans l’application des connaissances :

Malgré leur engagement élevé, les cliniciens ont signalé une diminution de leur intention d'appliquer les connaissances acquises dans le cadre du programme amélioré de formation de formateurs (p=0,02). Deux participants ont déclaré avoir d'autres priorités que l'amélioration de leur pratique professionnelle, la collaboration et l'engagement des patients, ce qui influencent leur intention.  

Forces et limites
Feuille déchirée.png

[Mon engagement] dépend de ma charge de travail et du soutien [de mon responsable] pour le faire.

-(Infirmière 4)

«

«

Engagement  des cliniciens

Chacun des éléments évalués relatifs à l’engagement des cliniciens à utiliser les connaissances a augmenté. Ils ont démontré de l’engagement à se familiariser avec les processus des GMF (P=0.05), à s’intégrer à l’équipe (p=0.01), à assumer leur rôle (p=0.07) et à participer à la résolution de problème lié l’application des nouveaux guides de pratique (p=0.08).

 

Les données qualitatives ressortent les obstacles à l’engagement des cliniciens dans l’application des connaissances :

Malgré leur engagement élevé, les cliniciens ont signalé une diminution de leur intention d'appliquer les connaissances acquises dans le cadre du programme amélioré de formation de formateurs (p=0,02). Deux participants ont déclaré avoir d'autres priorités que l'amélioration de leur pratique professionnelle, la collaboration et l'engagement des patients, ce qui influencent leur intention.  

Forces (+) et limites (-)
Feuille déchirée.png

[Mon engagement] dépend de ma charge de travail et du soutien [de mon responsable] pour le faire.

-(Infirmière 4)

«

«

Une des premières études à inclure une équipe de formateurs incluant ​le patient partenaire.​

 

Intégration des données mixtes permet plus de richesse et de clarté pour expliquer les résultats et identifier des barrières qui pourront être levées​​

Milieux géographiquement délocalisés​

Inerties organisationnelles​

Aucune collecte de données à 6 mois (COVID-19)​

Aucune donnée pour d’autres milieux (Transférabilité)

+

+

-

-

-

-

 

Sous-Projet : Évaluation des connaissances d’intégration des soins centrées sur le patient, mené par Anaëlle Morin

L’objectif du sous projet est de comprendre comment les infirmières cliniciennes en GMF au SLSJ s’approprieront l’approche patient partenaire et intégreront  celle-ci dans leur pratique professionnelle.

L’utilisation d’une approche qualitative descriptive permettra de décrire en profondeur les changements de pratiques des infirmières cliniciennes en GMF à la suite de la formation reçue.  Des entrevues individuelles ou de groupes seront menées afin d’explorer les changements de pratiques réalisés par les infirmières, de même que les barrières et les éléments qui facilitent l’adoption de cette nouvelle pratique.

 

Une analyse thématique inductive et déductive sera réalisée et les thèmes émergents seront condensés pour émettre des propositions permettant de répondre à la question de recherche. Des cercles d’analyse et de validation seront réalisés auprès de l’ensemble de cochercheurs de l’équipe F2PL incluant les co-responsables-patients.

Ce projet permettra d’apporter une meilleure compréhension de la façon dont les infirmières cliniciennes en GMF modulent leurs pratiques à la suite d’une formation de type train-the-trainer. Ces connaissances faciliteront la création de nouvelles formations et les stratégies à favoriser par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour l’appropriation des futurs guides pratiques.